Un trip réussi à Samui !

En ces temps troublés de confinée, il est bon de s’octroyer un peu de rêve… Tropical et ensoleillé ! Tant qu’on y est.
Retour sur mon escapade de l’été dernier, l’île de Koh Samui. Première chose à mettre en évidence, c’est que le planning en Thaïlande est très difficile à ficeler. La faute au scooter pardi ! Une fois sur place, le deux-roues, l’air chaud, le sentiment de liberté. Ce doux mélange vous greffe tout simplement les ailes que vous étiez venus chercher. Vous ne pourrez vous empêcher d’aller explorer tel ou tel chemin, bordé de palmiers et de frangipaniers. Et plus celui-ci sera abandonné voire complètement pommé, plus ce dernier opèrera une attraction frénétique sur le voyageur que vous êtes. C’est en tout cas l’effet qui s’est produit sur moi.
Je m’y suis rendue pour aller voir ma meilleure amie et son chéri partis s’y expatrier (petits veinards). Nous avons donc pu bénéficier de leurs bons plans et meilleures adresses, le tout en leur compagnie. Que demander de plus pour rendre une exploration inoubliable ?
De ce fait, chers bourlingueurs, et parce que je vous aime beaucoup, je vous les partage à mon tour afin de rendre votre prochaine escapade amazing ! C’est parti pour les dix petits commandements d’un trip réussi à Samui !

1. En scooter tu rouleras.

Je sais, j’insiste mais c’est tellement important. Vous êtes en Thaïlande, et qui plus est sur une île, alors savourez ce petit luxe. Le scooter est vraiment un allié lors de ce voyage, vous circulez où vous voulez, quand vous le voulez avec le sentiment d’être presque du pays. J’ai dit presque ! On savoure mais on reste prudent. Même si le petit casque confié par l’agence de location vous donne une tête de Play mobile, on le met question de sécurité d’une part, et de budget d’autre part. Vous verrez en effet assez rarement les thaïs porter un casque, mais en tant que touriste, vous ne ferez pas cinq kilomètres sans ledit couvre-chef. Il ne fait aucun doute que vous préférerez garder cette petite somme pour un bon massage relaxant plutôt que pour une amende policière.
Petite mise en garde, même si le deux-roues vous donne l’impression d’être le king de la route, roulez prudemment et préventivement. Nombreux sont les touristes qui louent un scooter comme s’ils louaient un vélo, et il faut bien le dire ne savent pas rouler. J’ai malheureusement vu quelques accidents franchement pas beaux… Alors faites comme moi, préférez le transat à la civière !

2. Au Koh Co Beach tu te détendras.

Cet endroit est parfait pour une journée entière à chiller. Et franchement, après dix heures de vol, on accueille ça le parasol grand ouvert. Décoré avec goût par sa propriétaire dans un style bohème chic, ce petit havre de paix vous offre tout un panel d’activités. D’une part le resto, dont la carte j’en suis sûre vous ravira, un mélange de saveurs thaïs et occidentales juste parfait. Une jolie piscine mais aussi un accès à la plage avec ses transats super confortables.
Le Koh Co Beach se trouve au bout d’un petit sentier assez tranquille et discret ce qui fait qu’on a galéré un petit moment avant de le trouver. Et par conséquent, assez préservé de la foule. Ce qui ajoute au charme du lieu.

3. A Big Buddha tu te recueilleras.

Connue également sous le nom de Wat Phra Yai, cette statue de douze mètres de haut est généralement la première chose que vous voyez quand vous arrivez à Samui. Construit en 1972, cet édifice doré est non seulement important mais aussi très impressionnant. Une vraie aura se dégage de ce lieu si particulier. Pour y arriver vous devez emprunter un escalier au motif de dragon très coloré, et une fois au sommet vous pourrez admirer un panorama magnifique. Au socle de la statue, plusieurs offrandes et figures vous accueilleront. Si vous souhaitez d’ailleurs vous imprégner le plus parfaitement des lieux, allez-y en matinée, moment où les moines bouddhistes effectuent leurs dons.
N’oubliez pas de couvrir vos épaules et vos jambes lorsque vous visitez ce genre de lieu sacré. Perso, j’avais toujours un petit paréo à enfiler dans le fond de mon sac à dos pour éviter de ne pouvoir entrer dans les endroits de cultes.
Plus bas, près du port, d’autres divinités sont représentées. Complètement typiques et dont les formes sont assez étonnantes.

4. A Anantara plein la vue tu en prendras.

Cet hôtel est juste magique ! Non loin de Big Buddha justement. Il existe deux complexes de cette chaîne hôtelière sur l’île mais je ne me suis rendue que dans l’un d’entre eux : le Anantara Lawana. C’est mon amie résidant sur place qui me l’a fait découvrir, comme cadeau d’anniversaire ! Gâtée pensez-vous ? Complètement ! Il m’a tellement plu que j’y suis ensuite retournée avec mon chéri afin qu’il en profite autant que moi.
Cet hôtel est parfait pour une escale de rêve en amoureux ou pour soi tout simplement. Décoré dans un style balinais chic, le service est aux petits soins et à l’écoute de vos moindres désirs. La piscine à débordement donne sur la plage, les chambres sont d’un design sublime et le jardin est décoré çà et là de cabanes en bois, qui sont en fait l’espace du restaurant gastronomique. Et le petit déjeuner… Gargantuesque ! Alors clairement je ne vais pas vous mentir, tout ce luxe a un prix mais pour une petite folie d’une nuit, je ne le regrette pas. Selon moi, c’est la parenthèse parfaite à s’offrir en fin de séjour, juste avant de partir.

5. Au Samui Elephant Sanctuary la nature tu respecteras.

Pour les connaisseurs ou les plus intéressés, j’y ai déjà consacré un article entier tant le site est à faire connaître. Premier centre ayant été créé dans le golfe de Thaïlande en 2017, un deuxième a depuis vu le jour. Vous pourrez aller à la rencontre d’éléphants pour la plupart sauvés d’un destin tragique. Une manière respectueuse d’observer ces pachydermes aussi magnifiques qu’attendrissants. Le prix de votre excursion (plus ou moins 80 euros) participera intégralement à l’entretien du site mais aussi au salaire des soigneurs et aux soins des éléphants. Bref, un vrai beau geste en tant que touriste engagé.
Je ne le répèterai jamais assez, ne cédez pas à ce piège d’aller faire un tour à dos d’éléphant. A l’heure actuelle, il n’est plus possible d’ignorer les traitements infâmes auxquels ces pauvres bêtes font face tout au long de leur vie dans le but de satisfaire ce futile plaisir instagrammable.

6. A la cascade Namuang tu te baigneras.

J’ai eu un mal fou à la retrouver pour la simple et bonne raison que nous y sommes arrivés par hasard. C’est en faisant route vers le sud de l’île direction Bang Kao, à la recherche d’une autre cascade et ensuite de nourriture que nous nous sommes finalement retrouvés à un feu tricolore. Et parce que les chemins de terres exercent toujours plus d’attraction sur mon chéri que le bitume, nous avons pris un chemin ascendant qui a fini par déboucher sur un vieux panneau de bois indiquant « Waterfall ». Elle était juste superbe mais aussi déserte hormis un couple d’argentins que nous avons je crois un chouïa dérangés…
Lorsque vous partez à l’aventure comme nous l’avons fait soyez cependant prudents. Activez votre géolocalisation et surveillez votre montre car le soleil se couche tôt. Il s’en est fallu de peu que nous passions la nuit à la belle étoile, étant donné que nous avions quelque peu perdu notre chemin. L’aventure c’est bien mais avec un soupçon de vigilance c’est mieux.

7. Au Wild Tribe tu déjeuneras.

Petite perle dévoilée par nos amis locaux sur la route de Lamai. C’est un belge qui gère l’endroit d’une main verte et zen. En effet, non seulement des plats sains sont issus d’une biologie locale mais la déco elle aussi appelle à la détente. Quelques logements sont également proposés ainsi que des stages de yoga et de fitness. Vous l’aurez compris l’endroit parfait pour déconnecter de notre vie trépidante de citadin ! Les plats sont à la fois variés et colorés. Des pancakes aux soupes mais aussi aux brunchs green, bref un festival pour les papilles. On a eu le temps de gouter full choses étant donné que nous nous abritions d’une forte pluie assez tenace cette après-midi-là ! Comment ça fausses excuses ? Du tout…

8. Au Chica Loca tu danseras.

Le hasard fait décidemment bien les choses. C’est un soir à la recherche de notre tatoueur que nous sommes tombés sur ce petit bar hyper chill aux couleurs de la Jamaïque. Le look est super sympa d’une part, mais c’est surtout la bonne humeur communicative du joueur de synthé qui nous a donné l’envie de nous embarquer dans ce petit coin chaud du centre de Chaweng. Le groupe s’y produisant était juste magique, le serveur adorable, à la limite de devenir notre pote. Après quelques bières, la douce voix du chanteur qui n’a rien à envier à Bob Marley, la gaieté ambiante et les crapauds invités à la fête, vous ne pourrez plus décoller de là !
Cela reste un souvenir génial où le sourire accompagne mes lèvres en écrivant ces quelques lignes. En tongs et le mégot aux lèvres, les musiciens ont ainsi tenu la cadence plus d’une heure et demie. Juste le temps pour nous de nous offrir quelques bières avec les serveurs. Quand je vous dis qu’ils sont devenus nos potes !

9. Au marché de Fisherman village tu te rendras.

Tous les lundis, jeudis et vendredis soirs, c’est le même spectacle. Une allée souvenir par-ci, une allée cuisine par-là, textiles et bois sculptés. Bref, un florilège de senteurs. Entre les pads thaïs, les sorbets, insectes grillés et cocktails, vous ne saurez plus où donner de la tête. Par contre, vous mangez debout et dans la foule ça fait partie du jeu. Vous pourrez vous attabler aux endroits prévus à cet effet si vous y consommez des boissons. En plus des vendeurs itinérants, des petites boutiques bijoux et vêtements sont présents de tous les côtés. Il est clair que votre budget shopping va y passer !
Sur place, ne loupez pas le Coco Tams ! Juste l’immanquable du fisherman à mes yeux. Le jour, buvez un petit cocktail à la plage, les pieds dans le sable ou encore sur l’une des balançoires du bar. Juste trop cliché mais n’est-ce pas ça que l’on aime ? Le soir, c’est spectacle de cracheurs de feu en mode acrobatique super canon… A vous de choisir !

10. Au my Café, un pad thaï tu savoureras.

Autre endroit génial. Encore ? Oui mais je vous l’ai dit, quel privilège que de bénéficier des bons plans de nos meilleurs amis résidant sur place. Situé dans un petit chemin, cette adresse fait les meilleurs pads thaïs que j’ai pu manger ! Vous y trouverez également de super cocktails de fruits glacés et des plats moins typiques… Comme un hamburger maison par exemple. Le petit plus ? La gentillesse du patron et le cadre ! Vue sur un lac avec petit salon en bambou, on peut même nourrir les poissons. Bref, vrai coup de cœur pour cet endroit où je me suis attardée plus d’une fois…