Welcome to London!

Written by Manon

Il est évident que chaque ville possède ses propres sites et richesses. Et lorsque vient le temps de préparer votre city trip, les choix sont parfois bien difficiles à faire. Concernant la ville de Londres, c’est tout particulièrement le cas. En effet, la capitale anglaise regorge d’empreintes historiques dans tous les sens possibles et imaginables. Ce qui peut rendre la panification de votre voyage particulièrement scabreuse. Certaines personnes sont plus branchées shopping que visites. Et on ne va pas se mentir, qu’il s’agisse de l’un ou de l’autre, vous trouverez toujours de quoi faire ! Personnellement, je suis une fan d’histoire, je ne peux donc pas fermer les yeux sur les hauts sites historiques de Londres. Mais rien n’empêche de joindre l’utile à l’agréable ! Une fausse idée reçue concernant Londres et l’Angleterre en général, est qu’on y mange très mal. Vous verrez qu’avec la découverte de plusieurs petites tables fort sympathiques, nous ferons mentir ce vieux dicton.

Ce n’est pas la première fois que je me rendais dans cette ville. Je l’ai également faite durant l’hiver il y a quelques années avec mon amoureux. Evidemment, la météo y est plus risquée. Froid et humidité étaient bien sûr de la partie. Mais les anglais ont un vrai folklore autour des fêtes de Noël. Les illuminations dans les rues, les petites musiques d’ambiance dans les magasins mais aussi les fameux pulls à têtes de cerfs ou encore à bonhommes de neige constituent une identité à part entière. Bien sûr, si vous choisissez de vous y rendre en été, vous aurez plus de chance d’effectuer un maximum de visites et promenades extérieures. C’est donc à vous de voir ce qui vous tente le plus !

J’ai eu le loisir de tester deux hôtels complètement différents dans la capitale. Le premier, pratique, joli et familial est le Bedford hôtel. Sa situation est très centrale. Non loin de l’arrêt de métro Russel Square, à un arrêt de la gare St Pancrass et deux arrêts de Piccadily Circus. Une petite cour intérieure permet de se poser au calme après une bonne journée de marche. Le second, le Park Plaza Westminster Bridge est plus moderne et luxueux. Sa vue imprenable sur Big Ben et le parlement en font un site particulièrement exceptionnel. Il dispose aussi d’un spa. Mais pour être honnête, et pour l’avoir testé, celui-ci n’est pas franchement au top. Bref, les deux adresses sont à recommander. Avec peut être une préférence pour le Bedford si vous y résidez en famille, et la suivante pour le Park Plaza, si vous souhaitez vous faire un petit weekend en amoureux.

    

Le premier jour, je vous conseille de vous attaquer directement aux sites que je considère comme incontournables pour les bons touristes que nous sommes. A savoir, le quartier de Westminster. Préparez-vous un prendre un bon bain de foule. Il s’agit en effet, du lieu le plus visité de Londres. Déambulez sur le Westminster Bridge, bien que full people, un petit selfie y est obligatoire ! Ensuite, dirigez-vous vers le parlement et sa tour de l’horloge mieux connue sous le nom de « Big Ben ». Ben est en fait le nom de la cloche, ainsi baptisée du nom du commissaire chargé des travaux à l’époque, Benjamin Hall. Actuellement celle-ci est en rénovation. C’est pour cette raison que les londoniens devront se passer du doux son de la dite cloche et ce jusqu’en 2020. En 2012, la tour a été rebaptisée « la tour Elisabeth » à l’occasion du jubilé de la reine. Mais tout le monde continue bien sûr à prévaloir le terme « Big Ben ». A thousand apologies majesty ! Autre attraction sympa à tester sur place, l’œil de Londres. Pour la somme de 25 euros vous pourrez vous offrir un magnifique panorama sur la ville.

    

        

Longez ensuite l’abbaye de Westminster, symbole de la royauté anglaise. Il s’agit d’un haut lieu d’histoire où ont été célébrés de multiples couronnements et mariages royaux. Le dernier en date étant celui de William et Kate. Si vous souhaitez la visiter, comptez 20 euros l’entrée, 25 avec l’audio guide. Continuez ensuite votre promenade pour vous rendre au palais de Buckingham. N’hésitez pas à passer par le St James Park pour vous y rendre. Le lac y est superbe et occupé par une multitude de canards, oies sauvages, cygnes et mêmes quelques pélicans. Autre attraction du parc, les fameux écureuils gris qui volent finalement la vedette à leurs colocataires à plumes tout le long de la promenade. Une fois au palais, assistez à la relève de la garde. Cette dernière vient à pieds depuis la caserne Wellington. Avec le son de la fanfare militaire, vous aurez le loisir de les entendre arriver assez tôt.

         

A la fin de cette journée, vous en aurez sans doute comme moi, plein les pattes. C’est pourquoi mon dévolu avait été jeté sur un petit Pub non loin de l’hôtel Bedford, le Friend at hand. Je suis absolument fan de cet endroit. Sa décoration est vraiment typique et vous n’y serez entourés que d’anglais. Particulièrement si vous vous y rendez un vendredi soir. Les londoniens sont sur le porche, chope à la main afin de fêter le début du weekend. Il ne s’agit bien évidemment pas de haute gastronomie, mais entre le traditionnel burger ou encore fish and chips, vous ne devriez pas être déçus. N’attendez pas que l’on vienne prendre votre commande. Dans les pubs, c’est à vous de vous rendre au bar. Question d’habitude.

     

Le lendemain, direction le quartier de Notting Hill. C’est samedi, donc le jour idéal pour vous rendre au Portobello market. C’est en effet le moment le plus animé. Entre les maisons victoriennes hyper colorées, les vendeurs d’antiquités et les musiciens caribéens ambulants, vous aurez l’impression d’être dans une toute autre ville. Il y a un siècle de cela, c’est dans ce quartier que les immigrés irlandais mais aussi créoles (le plus souvent en provenance de Jamaïque) ont posé leurs valises. Cette ambiance est encore bien ancrée sur place et plus encore si vous assistez au carnaval qui a lieu chaque année à la fin du mois d’août. C’est aussi le quartier de prédilection de l’artiste anglais de Street Art mondialement connu : Banksy. Ses reproductions photos ou encore en mode vestimentaire constituent une autre attraction du shopping local. Si vous avez un creux, faites une halte au The duke of Wellington. Superbe endroit décoré de tons pastels et à l’effigie de la reine elle-même. Les sandwichs à l’avocat ou encore le macaroni au gruyère y sont un régal. Pour le dessert, réservez-vous pour la petite boulangerie rose un peu plus haut dans la rue de Portobello, the Hummingbird bakery. Leurs cupcakes et gâteaux en étages en ont fait sa réputation. J’ai personnellement craqué pour les cupcakes « rainbow » et « mermaid ». So Sweet !

    

     

Pour effectuer tous ces déplacements durant le séjour, préférez le métro, plus économique et lui aussi historique ! Puisqu’il s’agit du plus vieux métro du monde. Si vous deviez effectuer plusieurs endroits sur la journée choisissez le « daily ticket », moins cher et plus pratique que si vous preniez à chaque fois un ticket pour un voyage jusqu’à une station précise. Une manière sympathique de visiter la ville, si la météo le permet bien sûr, est le Bigbus London. Pour environ 35 euros, vous effectuerez le tour de la ville avec haltes dans tous les endroits phares de celle-ci. Vous pouvez ensuite le reprendre à votre guise puisqu’un bus de la même firme se présente aux arrêts en fonction toutes les vingt minutes. J’avais profité de ce tour pour faire une halte à la tour de Londres. Autre incontournable de la capitale. A la fois pour sa salle des tortures et son enceinte emprunte de l’histoire des exécutions royales anglaises (les épouses d’Henri VIII en savent d’ailleurs quelque chose). Mais aussi pour les joyaux de la couronne. Ce n’est pas moins d’une douzaine de parures estimées à plus de 27 millions de livres qui y sont conservées. Autre attraction locale ? Les six corbeaux dits « de la reine ». Depuis le XVIIe siècle, ceux-ci sont sous la protection des souverains et appréciés de ces derniers. Henri II estimait en effet que leur présence était le signe de la survie du royaume. Vous avez dit superstition ?

         

Enfin, pour cette troisième et dernière journée. Allions culture et promenade en nous rendant à la National Gallery. Il s’agit d’un des musées les plus riches du monde dans sa collection. De Van Eyck à Raphaël, du Caravage à Manet, en passant par Monet et Van Gogh (pour ne citer que les plus connus). Vous pourrez aussi admirer les œuvres des peintres anglais Turner ou encore Holbein, le tout dans un décor néo-classique qui vous propulsera dans le temps. Remarque importante, l’accès à ce musée est complètement gratuit. En sachant que ce n’est pas moins de 2300 œuvres des plus grands peintres du monde entier qui s’y trouvent, il est obligatoire d’y faire un tour. Une fois votre circuit artistique effectué, rendez-vous vers la place de Piccadilly et ses magasins pour votre shopping pré-départ. Vous n’attendiez que ça hein avouez ! Cette place mondialement connue grâce à son énorme panneau publicitaire est aussi « the place to be » si vous souhaitez connaître l’ambiance du centre de Londres. Ca court dans tous les sens, et entre magasins et salons de thés votre cœur balancera sans nul doute. Petite information concernant le magasin de lingerie le plus connu du monde « Victoria Secret ». Si vous souhaitez y faire une halte (oui oui nous sommes toutes fans on ne va pas se mentir), il est super bien caché. Je vais donc vous aider à le trouver plus facilement. Lors de ma dernière escapade ce ne sont pas moins de quatre femmes et un monsieur (et oui il n’y a pas de raison) qui m’ont apostrophée, après avoir repéré mon petit sac, afin de dénicher cette perle rare. Pour le trouver, vous devez vous éloignez de Piccadily et Oxford Street pour ensuite prendre une rue perpendiculaire. De là, vous allez pénétrer dans la Old Bond Street, la rue des magasins très chics, et donc très chers. Vous continuez encore plus loin vers New Bond Street et la petite façade noire se présentera naturellement à vous. Si vous n’êtes pas passionnés de lingerie, la décoration du magasin elle-même constitue également une attraction.

     

    

Faire mon shopping sur place m’a également permis de tomber dans une petite rue canon (la Lancashire court) où plusieurs terrasses et restaurants sont assez sympas ! J’ai personnellement choisi de déguster une bonne pizza accompagnée de son verre de chardonnay au News of Mayfair. Un endroit moderne et très lumineux. Je le recommande sans hésiter pour vous remplumer après votre périlleux marathon shopping. Vers 16h, retournez sur Piccadily street et prenez le thé chez Richoux. L’ambiance « so british » à l’ambiance Art déco vous donnera l’impression d’être un véritable londonien. Pour les thés à ramener à la maison par contre, direction la maison « Fortnum et Mason ». Fondée en 1758, celle-ci est devenue l’épicerie la plus convoitée de Londres à laquelle la famille royale elle-même commande son propre thé ! Les vitrines sont toujours richement décorées avec des thèmes choisis et sont un ravissement pour les yeux.