L’île de la Réunion, mes 14 coups de coeur

Ravine de la souris chaude, le petit trou ou encore pisse en l’air. Autant de dénominations qui font à la fois sourire et posent question. C’est tout le charme de cette île aux multiples facettes. Tantôt arborée, tantôt volcanique, paysage lunaire mais aussi féérique. L’île intense vous en fera voir des toutes les couleurs. Alors oui, je sais ce que vous allez me dire, pourquoi a-t-elle attendu si longtemps avant de nous partager cet article ?

Deux éléments viendront appuyer mon plaidoyer au combien convainquant ! Tout d’abord, il m’a fallu quelques jours pour dépasser mon état dépressif (oui vous avez bien lu) post voyage de rêve… Point suivant, il m’a fallu plusieurs brouillons afin d’affiner ma liste tant cette île intense (et ce n’est rien de le dire) foisonne d’endroits magiques !

Voici donc comme promis la liste de mes 14 coups de cœur à l’île de la Réunion. Enfilez vos plus belles lunettes de sun et suivez la guide, bienvenue à l’île Bourbon !

 

Faire son baptême de l’air en hélico

Ne levez pas les yeux au ciel, il est évident que cette petite folie m’a bien entamé le budget. Mais après lecture de mes deux guides et les conseils avisés de mon amie Monique ayant vécu dans ce petit paradis durant plus de 6 ans, j’ai craqué. Et cramé ma carte bancaire cela va de pair. Mais je ne le regrette en aucun cas. Pour ma part, il s’agissait d’une première et je n’aurais pu rêver mieux. J’ai ainsi eu l’occasion de survoler à la fois les cirques de Salazie, Mafate, Cilaos mais aussi le lagon et toute la côte ouest. Bien que prévu au programme nous n’avons finalement pas pu effectuer le survol du volcan pour des raisons météorologiques et donc de sécurité. Pas grave on y retournera… Non je déconne je ne suis pas Rothschild non plus! L’expérience est incroyable. Les sensations, à dire vrai sont plutôt indescriptibles… Le stress d’être dans ce petit engin s’évapore peu à peu face à ces paysages verdoyants. Le petit détour par la cascade du trou du fer reste un pic d’adrénaline comme je n’en avais jamais vécu. Je suis passée par l’agence d’Hélilagon. Ces derniers proposent plusieurs circuits très complets selon les envies et les budgets de chacun. J’avais effectué ma réservation plusieurs semaines à l’avance et ces derniers n’ont pas manqué de me confirmer mon vol la veille par téléphone. Le petit plus ? Pas de stress pour vous rendre à l’héliport puisqu’une navette vient vous chercher directement à votre logement. La classe !

 

 

 

Se baigner dans la cascade Langevin

Selon moi, une des plus belles cascades de la Réunion. Véritable joyau rocheux, celle-ci offre un spectacle des plus époustouflants. Bon, quand je dis baigner je me la raconte un peu, j’y ai plutôt trempé les pieds. Mes chaussures n’étant pas des plus adaptées ce jour-là. Vous pouvez également l’admirer depuis la route où l’on peut garer quelques voitures. Pour vous y rendre, prenez la direction de St Joseph puis du village de Langevin. Cette route est assez longue mais aussi dotée de pentes très raides. Gardez donc bien votre droite et n’hésitez pas à klaxonner dans les virages, nous ne sommes jamais trop prudents. Particulièrement si vous vous y rendez le week-end. En effet, il s’agit là d’un important point de rendez-vous pour la détente des réunionnais. Et on ne peut que leur donner raison une fois sur place.

 

 

Randonner dans les cirques

La réunion est The destination pour les amoureux de la marche ainsi que de beaucoup d’autres activités d’ailleurs. Je pense au VTT mais aussi au parapente sans oublier le canyoning ou encore l’escalade. Il y en a pour tous les goûts vous dis-je ! N’étant restés sur place que 12 jours, nous n’avons pas eu l’occasion de tout faire, vous pensez bien. Mais nous avons effectué une petite rando très sympa donnant un panorama magique sur le cirque de Mafate ! Un incontournable… Je ne vous cache pas qu’avant mon départ, les cirques constituaient un véritable dilemme pour moi. Caractérisés par une topographie bien particulière pour chacun d’entre eux, je voulais tous les voir sans exception. Mais l’île intense se mérite ! Et lorsque vous souhaitez vous rendre d’un endroit à un autre, il ne faut pas avoir peur de bouffer de l’asphalte. Bien que proches à vol d’oiseaux, les différents lieux s’avèrent être assez éloignés les uns des autres. Faute ou grâce à l’histoire volcanique des lieux… A vous de voir.

Comme toute beauté naturelle se mérite, nous n’avons pas compté les kilomètres lorsqu’il s’agissait d’en prendre plein la vue avec dame nature. C’est ainsi que nous avons pris la direction du Cap Noir Roche Verre Bouteille. Une randonnée faisable en un peu moins de deux heures mais pour laquelle il ne faut pas avoir le vertige, je préfère vous prévenir. Pour vous y rendre, prenez la direction du village de la rivière des galets en passant par St Paul (si vous logez à l’est comme cela était mon cas). La route pourra vous paraître longue mais ne vous découragez pas ! Un joli petit parking pointera le bout de son bitume pour vous signaler que vous êtes bien arrivés.

Une fois les chaussures lacées, c’est une jolie promenade qui vous attend et qui vous offrira une vue de dingue ! Non pas à la fin de la rando mais bien tout le long de celle-ci. Les quelques insectes et oiseaux croisés en chemin vous donneront l’impression d’être seuls au monde.

Ce n’est donc pas un mais bien trois cirques qui feront balancer votre cœur. Le choix étant cornélien entre Mafate l’extrême, Salazie le verdoyant et Cilaos, plus serein avec ses nombreux points d’eau. A vous de choisir !

 

 

 

Flâner dans les rues d’Hell-Bourg

Autrefois connu comme station thermale, Hell-Bourg est aujourd’hui un merveilleux petit village ayant conservé toute son âme créole. Composé de multiples cases colorées, c’est un véritable bon dans le temps que vous effectuerez en déambulant dans ses rues. Si vous souhaitiez en connaître d’avantage sur chacune d’entre elles, un office du tourisme se fera un plaisir de vous renseigner. Vous le trouverez facilement puisqu’il se niche dans la rue principale du village (rue Général de Gaule). Destination touristique du cirque de Salazie par excellence, la route qui y mène vaut elle aussi le détour. Une fois que vous serez dans ces vertes collines, les routes sinueuses ponctuées de cascades de-ci de-là ajouteront à votre promenade une touche de dépaysement. Si ce n’était déjà fait… Le village de Salazie en lui-même ne constitue pas une halte exceptionnelle si ce n’est pour son église, hautement géométrique.

Autre petite halte pouvant se faire en chemin, celle du point de vue sur la cascade du voile de la mariée. Peu impressionnante lorsque je m’y suis rendue, en raison de la forte sécheresse, celle-ci est toutefois intéressante pour la légende qu’elle nourrit. Celle d’un père aimant trop sa fille pour accepter de la marier. Celle-ci épousa tout de même l’élu de son cœur et tentant d’échapper à son père en habit de noces, tomba dans ce précipice dont il ne resta que le voile. Certains voient encore dans cette cascade les larmes d’un père hanté par le regret. Oui, jolie légende mais quelque peu déprimante, il faut bien l’avouer.

 

 

 

Goûter au poulet vanille de Tichouchou

On se remet d’aplomb grâce au plat phare de l’île : le poulet à la vanille ! Mais pas n’importe lequel. Celui de chez Tichouchou, au cœur d’Hell Bourg ! On craque pour ce petit restaurant tout coloré qui nous donne l’impression de nous retrouver un dimanche chez mamy. L’intérieur est petit mais cosy. La terrasse à l’arrière est couverte et décorée de multiples textiles peints aux couleurs locales. Ce qui finit de conquérir notre cœur.

La vanille est une véritable institution à la Réunion, et ce depuis presque deux siècles. L’orchidée lui donnant naissance n’étant pourtant pas du tout locale puisqu’elle est arrivée d’Amérique du Sud, plus précisément du Mexique. Il faudra compter sur l’inventivité d’un certain Edmond Albius pour que cette vaina (gousse en espagnol) donne naissance à la vanille qui fait aujourd’hui la renommée de l’île.

A ce sujet, ne quittez pas les lieux sans avoir gouté aux bananes flambées au rhum. Celles-ci sont bien évidemment agrémentées d’une boule de glace vanille. Le tout abreuvé d’une bonne Dodo Bourbon, la bière locale. Je vous ai dit d’être prudents sur la route du retour ? N’abusez donc pas trop de la Dodo !

 

Se perdre sur la route des laves à la rencontre du grand brulé

Cette expérience est juste immanquable si vous passez par la Réunion. Si comme moi, vous empruntez la route du sud pour vous y rendre l’expérience n’en sera que plus mémorable. Après une petite centaine de kilomètres que vous effectuerez dans un camaïeu de vert et de bleu, un spectacle lunaire vous frappera la rétine. Un contraste des plus surprenants d’autant que le volcan avait encore fait parler de lui deux mois avant notre arrivée. Ce passage soudain d’une végétation humide et variée à un désert de lave est tout simplement magnifique et déroutant à la fois.

Ce puissant rappel de la grandeur de ce géant de feu nous fait nous sentir à notre échelle d’être humain plus petit que nous ne le sommes déjà. Certaines coulées ont été datées ce qui vous permettra encore plus de vous rendre compte de la force de ce volcan. Si cela vous intéresse, des randonnées peuvent d’ailleurs s’effectuer dans les tunnels de laves. Mais attention uniquement accompagnées par un guide confirmé.

 

 

Prendre un bon bol d’iode au cap méchant

Drôle de nom n’est-pas ? Je vous parlais précédemment de cette impression de grandeur volcanique que nous offrait la route des laves. Et bien celle-ci ne fera que se confirmer lorsque vous arriverez sur le cap dit méchant. Rassurez-vous, celui-ci n’a rien de mauvais, que du contraire. Les vagues offrent un superbe spectacle en venant s’écraser sur les anciennes laves noires. Une polychromie détonante puisqu’une touche de vert vient finaliser le tableau. C’est le gazon « bord de mer », qui ne se trouve que sur l’île qui en fait toute l’originalité ! Aussi connu sous le nom d’herbe « pique-fesse », pas besoin de vous en expliquer la raison je crois…

Petite remarque tout de même à propos de ce cap. Depuis plusieurs années maintenant une vieille dame déambule du parking à la falaise tout en récitant des phrases étranges, le plus souvent religieuses. N’ayez pas peur, même si cela surprend, continuez votre chemin elle ira clamer son monologue plus loin. Impressionnante au premier abord, la dame en question est devenue une personne connue des lieux. Elle a d’ailleurs de nombreuses vidéos présentes sur le net si vous entrez dans le moteur de recherche : « vieille folle du cap méchant ». Pas très sympa, je vous l’accorde.

 

 

 

Entretenir sa superstition en visitant Notre Dame des laves

Encore de la superstition ? Ou du miracle vous diront certains. C’est en effet l’histoire qui alimente ce lieu. Lors de l’éruption de 1977, la lave épargna l’édifice religieux alors qu’elle n’avait jusque-là rien épargné sur son passage. Volonté de protection divine pour les uns, simple résultat scientifique et géologique pour les autres.

L’église en elle-même est un très bel édifice qui vaut le coup d’œil. Flanquée de multiples vitraux mais surtout de la célébrité locale : la vierge au parasol. D’habitude cette dernière se trouve plutôt sur la route du grand brulé, puisqu’elle a la réputation de protéger les réunionnais de la colère du cratère. Mais coup de chance pour nous, si je puis dire, la récente éruption a précipité le retour de la dame en ce lieu. Petit plus pour la Brigitte Bardot que je suis, le toutou maître des lieux qui vous accompagnera durant votre visite en échange de quelques caresses.

 

 

Pique-niquer à Hanse des Cascades

Également situé dans le sud de l’île, il s’agit du lieu idyllique par excellence pour aller pique-niquer ou juste vous promener. L’endroit est d’ailleurs envahi le week-end et on comprend pourquoi. Quelques cascades dévalant la paroi, des palmiers, la mer, quelques barques de pécheurs. Cet espace entre terre et mer appelle à une quiétude planante. Petit conseil, n’oubliez pas votre lotion anti-moustique ! J’ai personnellement fait l’objet d’une attaque en masse qui devait être plus que préméditée. Si vous manquez d’inspiration pour votre casse-croute, n’hésitez pas à vous arrêter en bord de route afin d’acheter le fameux poulet poussière. Bien qu’il soit nommé ainsi par les locaux, ce dernier est une tuerie, puisque cuit en plein air et agrémenté d’épices. Sûrement le lunch qui vous coutera le moins cher durant votre séjour ! Attendez-vous également à devoir partager votre déjeuner avec quelques petits copains à quatre pattes qui se feront gentiment connaître.

 

 

Se laisser souffler par le Souffleur

Ce n’est pas forcément l’attraction principale de l’île, je vous l’accorde. Mais que voulez-vous, les subtilités naturelles me passionnent. Situé le long de la nationale lorsque vous avez passé St Leu, le souffleur n’est autre qu’une paroi rocheuse creusée dans laquelle la houle vient s’engouffrer pour être recrachée dans un effet spectaculaire. C’est assez fun à voir et la présence émergeante de basalte vous fait comprendre que vous approchez peu à peu du côté le plus volcanique de l’île.

En parlant de St Leu, si vous y faites une halte, n’hésitez pas à aller vous attabler au Zat ! Cet endroit sans prétention vous invitera à vous installer, les pieds dans le sable, face à la mer. Vous aurez ainsi l’occasion de goûter aux spécialités locales telles que le poisson du jour à la sauce combava (agrume locale) ou encore aux bouchons. Préférez-les à la vapeur plutôt que frits, ils sont bien meilleurs.

 

 

Acheter ses épices et souvenirs au marché de St Paul

Classé depuis peu comme l’un des plus beaux marchés français, celui de St Paul est énorme et se visite tôt le samedi. Plus précisément de 8h à midi. Il est également présent le vendredi toute la journée. Cependant, n’arrivez pas trop tard. Lorsque je m’y suis rendue, certains remballaient déjà la marchandise à 16h. Mais il vaut clairement le détour si vous désirez effectuer quelques achats souvenirs. En particulier si vous êtes en quête de gousses de vanilles, de fruits ou encore d’épices. Plusieurs sculptures en bois, bijoux ou t-shirts sont également vendus sur place.

 

 

Manger dans les Food trucks de St Leu le dimanche soir

C’est une amie vivant à la Réunion qui m’avait filé le tuyau. Sans elle, je crois bien que je serais passée complètement à côté. Tous les dimanches soirs, de 18h à 21h, plusieurs stands de Food trucks se rassemblent autour du port de St Leu. Vous pourrez aussi bien y manger un burger que créole, thaï, ou encore marocain. Le tout se fait en toute convivialité. Ne cherchez pas de chaises ou de tables pour vous installer, vous n’en trouverez pas. Le but est de s’installer sur la plage ou le long du port et de déguster son petit repas tranquillement. Quelques concerts ont lieu dans une ambiance tantôt créole, tantôt africaine. Vous vous laisserez comme moi j’en suis sûre, envouter par les sons rythmés de l’île. Une petite note sucrée ? Rendez-vous chez Barba Pirate. Un gentil monsieur vous façonnera une barbe à papa gigantesque en forme de fleur. J’adore !  

 

 

Aller déguster une glace chez Marie B

Ben oui quand on parle de sucre, on ne m’arrête plus ! A St Gilles-les-Bains centre, allez déguster les merveilleuses glaces de Chez Marie B. C’est une multitude de parfums qui y sont déclinés. Allant du plus standard avec la vanille locale, à la plus extravagante comme le ti Jacques ou encore le pitaya. Le petit plus ? Le côté peps et créole des lieux. La décoration est un véritable mariage de rose bonbon et de vert citron ! So Fruity !

A ce sujet, une autre glacerie dans un style plus contemporain mais tout aussi délicieux vient d’ouvrir ses portes : La Glacerie. Facile à retenir non ? Egalement située à St Gilles, les cornets y sont généreux et les sorbets à tomber ! Explosion des calories bonjour, mais c’est si bon de se faire plaisir.

 

 

Admirer le coucher de soleil en buvant un cocktail de Payanke Beach Lounge

La réunion est connue pour offrir des spots magnifiques, en particulier concernant les couchers de soleil. Ils sont d’une rare beauté lorsque l’astre de feu vient à rencontrer l’horizon de cet océan indien. Pas besoin de filtre pour y tirer vos plus beaux clichés. Ce ballet ensorcelant de rose, orange et bleu s’offre chaque soir si quelques vilains nuages ne se sont pas invités. Alors oui admirer ce spectacle naturel est déjà un pur plaisir en soi, mais ne le serait-il pas d’avantage avec les pieds dans le sable et un cocktail à la main ? Si vous pensez comme moi, rendez-vous au Payanke Beach Lounge. Grande terrasse de bois donnant sur la plage, ce restaurant le jour et discothèque la nuit offrent une large carte de choses super alléchantes pour perfectionner cet instant. Je recommande tout particulièrement le planteur, le meilleur que j’ai bu sur l’île !

Et quelle meilleure expérience que cette dernière pour clôturer ce merveilleux voyage ? Et par la même occasion ce « petit » article…