Nous avons découvert la petite île de Cozumel durant notre voyage au Mexique. Accessible en un peu plus de 20 minutes depuis le port de Playa del Carmen, nous ne pouvions passer à côté de ce lieu classé au patrimoine mondial de l’Unesco. Principalement connue pour ses spots de plongées, l’île aux hirondelles (puisque c’est ainsi que la nommaient les mayas) est un passage obligé pour tout bourlingueur qui se respecte. Nous avions payé la traversée aller-retour un peu moins de 5 euros. Pas d’excuse donc pour louper ce petit coin de paradis !

 

Une fois sur place, c’est une foule de loueurs de voitures et scooteurs qui vous accosteront ! Laissez parler votre feeling, c’est ce que nous avons fait. Un monsieur très sympa s’est donc occupé de nous. Et pour l’anecdote cocasse, ce dernier n’a finalement vérifié notre permis de conduire que lorsque nous allions démarrer. Pour info, si vous souhaitez bien visiter l’île en vous éloignant des lieux hautement touristiques, vous devrez d’office le faire de manière motorisée.

Notre balade en scooteur était on ne peut plus parfaite ! Le bleu lagon à perte de vue, les cheveux au vent (malgré le casque qui vous fait une tête de Play mobil) et la route comme unique compagne de jeu… Vous vous y voyez ? Vous voilà capitaine de votre road trip !

 

Je dois avouer qu’habituellement je prévois les différentes escales à l’avance. Mais il réside sur cette île un côté chill qui invite au lâcher prise. Avec mon chéri nous avons donc décidé de ne rien planifier, enchainer les kilomètres, apprécier le moment et ne nous arrêter qu’en cas de coup de cœur.

Notre premier stop a été d’une part motivé par la faim, ne nous mentons pas, mais aussi par la multitude de couleurs présentes sur la façade de ce resto : le Skyreef. J’adore le street art et toute forme de manifestation artistique d’ailleurs et clairement ce resto fait aussi office d’œuvre d’art. Plusieurs peintures mettant en avant la faune et la flore aquatique plantent le décor. Plusieurs spécialités locales avec bien sûr une primeur accordée aux produits de la mer sont proposées à la carte. Petit plus, la présence de transats si vous souhaitez faire une sieste digestive. Pour les plus sportifs, le spot est parfait pour une petite escapade snorkeling.

 

Juste à côté de ce restaurant, vous ne pourrez pas louper la chapelle la plus belle et la plus romantique que j’ai pu voir dans ma vie. Je crois qu’elle est susceptible de faire craquer n’importe quelle personne récalcitrante au mariage tant elle est magnifique. Je me souviens que nous l’avons contemplée plusieurs minutes avant d’y entrer tant celle-ci était charmante. Comme quoi, il ne faut pas forcément que le lieu soit gigantesque et ancestral pour captiver l’attention.

 

Une fois l’estomac bien rempli et les pieds bien trempés, on the road again ! Il faut savoir qu’il y a peu de chance de se tromper puisqu’il n’y a qu’une route principale qui fait le tour de l’île (comme c’est souvent le cas d’ailleurs). Le site de Cozumel est considéré comme une réserve naturelle avec plusieurs parcs à son actif. N’hésitez donc pas à multiplier les arrêts. Si vous souhaitiez faire de la plongée seul, soyez tout de même vigilants. Bien qu’il s’agisse de la mer des caraïbes, les courants sont assez violents. Véritablement devenu un spot connu du monde entier depuis que monsieur Cousteau himself a reconnu les lieux comme merveille naturelle, vous trouverez sans peine l’opportunité de plonger avec des professionnels si le cœur vous en dit. Tortues, raies, poissons crapauds et autres espèces sont nombreuses dans le coin… Alors à vos masques et tubas!

Enfin, un ultime coup de cœur à partager avec vous, le Rasta Bar ! Tout de vert, jaune et rouge paré, comme vous vous en doutez. Cet endroit est juste génial de dépaysement. Un bar recouvert de petits mots des différents voyageurs passés par là et des hamacs dans lesquels vous pourrez vous détendre. L’ensemble accompagné par le son des vagues et les pieds dans le sable. Que demander de plus ? Pour les plus fous, un banc « topless » est prévu face à la mer pour prendre la pause… L’ai-je fait ? Joker ! Il faut bien garder une part de mystère, blogeuse ou non !

 

 

Si vous voulez terminer votre visite de l’île avec un peu de shopping, il vous suffira de traverser la route. Une vieille dame vend une multitude de hamacs, sacs cousus mains, ou encore bijoux artisanaux. C’est bien évidemment sur ces derniers que j’ai jeté mon dévolu. Soyez patients si personne n’est là pour vous accueillir. Un toutou monte la garde en attendant que sa maîtresse vienne vous servir.

 

A dire vrai, je ne sais plus exactement combien de kilomètres nous avons parcouru durant cette escapade. L’île n’est pas très grande, nous l’avons donc découverte en une journée. Mais les spots que vous pourrez admirer durant ce voyage sont juste canons. C’est principalement cela qui m’est resté de notre road trip à Cozumel : un sentiment de liberté. Seule sur la route qui longeait la mer, le vent venant danser dans mes cheveux, l’air iodé et la chaleur sur mon visage. Le tout blottie contre mon bourlingueur préféré… Voilà ce qui me revient de ce jour lorsque je vous écris ces lignes. L’instant précis où j’ai capté cette agréable et éphémère sensation. Ce moment où j’ai entrevu une de mes définitions de ce qu’est le bonheur.